Accueil Bienvenue au CUSFC Services CNSS, assurance Info-Santé Contact
Info-Santé  
Maladies Sexuellement transmissibles


Au cours d'une relation sexuelle, vous êtes concernés à deux. C'est au cours de ces contacts intimes qu'un certains nombre de maladie peut se transmettre.

Certains de ces maladies sont visibles avec des manifestations cutanées. D'autres vont se traduire par des pertes vaginales ou urétrales plus ou moins malodorantes, des démangeaisons, une gêne pendant le rapport sexuel ... Et en dernier, les plus redoutables sont celles qui sont asymptômatiques et qui nécessitent une vigilence de votre part.

Au moindre doute, un arrêt de toute activité sexuelle et un avis médical deviennent indispensables. Mais personne ne pourra remplacer votre bon jugement quand une relation se présente.

Maladies cutanées
Condylome
Végétations génitales (crêtes de coq). Très contagieux, tenace et inesthétique. Certaines souches peuvent favoriser un cancer.

Molluscum contagiosum
Petites tuméfactions ombliquées contagieuses.

Herpès génital
Bouquet de vésicules et ulcérations génitales; fort douloureux mais peu grave sauf chez la femme enceinte où il y a un danger de contamination du foetus au cours de l'accouchement et risque d'infection néo-natale grave.

Syphilis
Due à une bactérie, elle entraîne une ulcération génitale(chancre) avec un gros ganglion dans l'aine. Si non traité, ce chancre disparaît tout seul mais la maladie va continuer à évoluer silencieusement des années aboutissant à la syphilis tertiaire qui est une maladie généralisée et de mauvais pronostic.


Maladies généraliées

Hépatite B et C
Transmises par le sang, ces deux virus sont aussi transmis par les rapports sexuels, possibilité d'hépatite aiguë ou chronique.

VIH ou S.I.D.A.
Risque majeur bien connu. Il s'agit d'un déficit immunitaire avec infections opportunistes.


Maladies génito-urinaires

Candidose
Due à un champignon, présent partout, elle peut se manifester en dehors de tout rapport sexuel contaminant (pilule, grossesse, diabète) mais certe, la transmission sexuelle existe aussi. Chez l'homme : Inflammation du gland avec dépôts blanchâtres et démangeaisons. Chez la femme : vaginite avec pertes blanches, inflammation du vagin et de la vulve, démangeaisons.

Gonococcie
Due à une bactérie, elle se manifeste par des brûlures en urinant (urétrite) et un écoulement de plus matinal au niveau du gland. Elle peut se compliquer chez la femme d'une atteinte du col de l'utérus ou des trompes (risque de stérilité). Risque d'épididymite chez l'homme, mais aussi rectite, pharyngite, conjonctivite.

Trichomonase
Due à un parasite le trichomonas. Infection du vagin avec pertes verdâtres mousseuses malodorantes, démangeaisons, saignements après les rapports. Urétrite chez l'homme.

Chlamydiase
Due à une bactérie, manifestations peu spécifiques : urétrite, inflammation du col de l'utérus, des glandes, épididymite, atteinte de rectum...

Gardnerella vaginalis ou vaginose
Vaginite avec ganglions douloureux, pertes malodorantes (poisson pourri) .

PREVENIR VAUT MIEUX QUE GUERIR

Il est vrai que certaines de ces maladies sont curables, mais d'autres peuvent être graves, voire mortelles.
Pour tout symptôme ou inquiétude après un rapport sexuel "suspect, et même en l'absence de tout symptôme, l'information, la prévention et l'avis médical sont indispensables pour alimenter votre jugement quand une relation se présente.



Trois moyens efficaces pour éviter toutes ces maladies.


L'ABSTINENCE non!!!

LA FIDELITE

LE PRESERVATIF


 

fleche Double-cliquez pour remonter

© 2007 - Centre universitaire de santé familiale et communautaire
Université Saint-Joseph de Beyrouth 
Tous droits réservés
Site réalisé par l'Unité des nouvelles technologies éducatives 
www.fsedu.usj.edu.lb/unte - unte@usj.edu.lb